Home / Europe / 20 ans de prison requis pour Abdeslam et Ayari, le procès suspendu jusque jeudi

20 ans de prison requis pour Abdeslam et Ayari, le procès suspendu jusque jeudi

Le procès de Salah Abdeslam s’est ouvert ce lundi au Palais de Justice de Bruxelles. L’homme est jugé, avec Soufien Ayari, pour sa participation présumée à la fusillade de la rue du Dries, à la fin de sa cavale en mars 2016.
Lors de l’audience matinale, les deux prévenus ont adopté une posture différente. Soufien Ayari, le premier interrogé a répondu à certaines questions du tribunal mais a botté en touche sur l’une ou l’autre question précise. De son côté, Salah Abdeslam n’a pas souhaité collaborer. »On m’a demandé de venir. Il y a un procès. J’en suis l’acteur. Je garde le silence. Le silence ne fait pas de moi un coupable ni un criminel ».

En début d’après-midi, après un débat technique, la procureure fédérale Kathleen Grosjean a entammé son réquisitoire. A l’issue d’une longue reprise des faits, la procureure fédérale a tenté démontrer que Sofien Ayari avait bien tiré sur les policiers lors de cette perquisition (son ADN a été retrouvé sur la détente et les chargeurs). Abdeslam n’aurait donc pas tiré, mais cela n’a aucun impact car il peut être considéré comme coauteur selon la procureure fédérale.

20 ans de prison requis

La procureure a requis la préméditation dans les agissements des deux prévenus ce jour-là. Elle réclame donc 20 ans de prison pour tentative d’assassinat dans un contexte terroriste en tant que coauteurs, avec 13 ans de peine de sureté. Il s’agit de la peine la plus lourde prévue par le code pénal belge.

Lundi en fin de journée, c’était au tour de Me Allié, qui représente plusieurs policiers blessés rue du Dries, de plaider. « On peut dire merci aux policiers », a-t-elle dit. « Le policier qui est intervenu en premier pour défoncer la porte à coups de bélier, parce qu’il n’y avait pas de serrurier de disponible, a continué son travail alors qu’il a rapidement été touché par balle. Et les policiers étaient à leur poste dès le lendemain », s’est-elle exclamée. « Une cellule de l’Etat islamique active en Belgique a été cassée » grâce à cette action, a insisté l’avocate.

Un procès en avance sur le planning

Initialement, le procès devait encore se tenir ces mardi, jeudi et vendredi mais suite au silence de Salah Abdeslam et le faible nombre de parties civiles, le procès s’est fortement accéléré. Sven Mary, l’avocat de Salah Abdeslam, a demandé à pouvoir plaider jeudi, comme cela était prévu, et non mardi comme proposé par la présidente du tribunal. Le procès est donc suspendu jusque jeudi matin. Les débats reprendront alors avec les dernières plaidoiries des parties civiles, puis la défense des deux prévenus jeudi après-midi. Le jugement sera alors mis en délibéré et prendra plusieurs semaines avant d’être rendu.

source DH ( avec Belga et AFP )

Check Also

Belgique : Le consulat général du Maroc à Bruxelles organise, en collaboration avec la commune de jette la 2ème édition du « Tournoi Pluriel ».

Le consulat général du Maroc à Bruxelles organise, en collaboration avec la commune de jette …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
18 + 17 =