mercredi , septembre 18 2019
Home / Europe / Asie-Europe (ASEM)- Des partenaires à l’échelle mondiale face aux défis mondiaux

Asie-Europe (ASEM)- Des partenaires à l’échelle mondiale face aux défis mondiaux

Participation du président Juncker au sommet Asie-Europe et à la réunion des dirigeants de l’Union européenne et de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est​

Le 12e sommet Asie-Europe s’est tenu les 18 et 19 octobre à Bruxelles, réunissant 51 pays, ainsi que des institutions de l’UE et d’Asie. Sous le thème «des partenaires à l’échelle mondiale face aux défis mondiaux», les dirigeants ont abordé certains des problèmes les plus pressants de la planète. Ce sommet a été suivi d’une réunion entre les dirigeants de l’Union européenne et ceux de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est. En marge du sommet Asie-Europe, l’Union européenne a signé un certain nombre d’accords bilatéraux visant à approfondir et à élargir ses relations avec Singapour et le Vietnam. Le 9e sommet UE-République de Corée s’est également déroulé aujourd’hui à Bruxelles.

«Nous voudrions que notre relation, qui en fait est très dynamique, comme l’illustrent les nombreux accords de commerce et de coopération, le soit encore plus», a déclaré ce matin le président Jean-Claude Juncker lors de la session plénière du sommet Asie-Europe. «Seule l’approche multilatérale nous permet de confronter les défis globaux. Et donc je réitère le souhait qui est le nôtre d’appuyer dans tous leurs efforts les organisations multilatérales, notamment les Nations Unies et l’Organisation mondiale du commerce. Organisation mondiale du commerce qu’ensemble nous devrons réformer pour que ses règles correspondent mieux aux nouvelles donnes. C’est en agissant ensemble que nous pourrons préserver notre planète […], que nous contribuerons à résoudre les conflits, éradiquer la pauvreté, réduire les inégalités et […] que nous pourrons mieux gérer les flux migratoires et développer un commerce libre et équitable.»

«Le partenariat de l’UE avec l’ASEAN est fondé sur des intérêts communs dans de nombreux domaines. Nous partageons des valeurs communes – celles de l’Union européenne et celles inscrites dans la charte fondatrice de l’ASEAN – qui doivent être respectées par tous», a déclaré le président Juncker lors de la séance d’ouverture de la réunion des dirigeants. La preuve de notre intense coopération est que nous venons de signer avec nos amis de Singapour toute une série d’accords, les premiers, j’espère, d’une longue série. Et nous allons traduire, le moment venu, les accords de ce type dans un accord de région à région.»

Les accords signés avec Singapour aujourd’hui constituent une avancée importante vers une relation plus globale et mutuellement bénéfique entre l’Union européenne et Singapour, ouvrant de nouvelles perspectives pour les producteurs européens, les agriculteurs, les prestataires de services et les investissements, et renforçant la coopération politique et sectorielle grâce à des échanges plus formels et intenses, par exemple dans les domaines de l’environnement, du changement climatique et de la lutte contre le terrorisme.

L’accord commercial avec Singapour permettra d’éliminer presque tous les droits encore perçus sur certains produits de l’UE, de simplifier les procédures douanières et d’établir des normes et des règles exigeantes. Il simplifie les échanges de marchandises tels que les produits électroniques, alimentaires et pharmaceutiques, tout en stimulant la croissance verte. Il ouvre le marché des services tels que les télécommunications, les services environnementaux et l’ingénierie. Il comprend également un chapitre complet sur le commerce et le développement durable, qui établit établissant les normes les plus rigoureuses en matière de travail, de sécurité, de protection de l’environnement et de protection des consommateurs et renforce les actions communes dans les domaines du développement durable et du changement climatique.

Plus tôt cette semaine, la Commission européenne a adopté les accords de commerce et d’investissement entre l’UE et le Viêt Nam, ouvrant ainsi la voie à leur signature et à leur conclusion. L’accord commercial lèvera la quasi-totalité des barrières tarifaires sur les biens échangés entre les deux parties. En outre, il comporte un engagement juridiquement contraignant ferme en faveur du développement durable, y compris en ce qui concerne le respect des droits de l’homme, le droit du travail, la protection de l’environnement et la lutte contre le changement climatique, avec une référence explicite à l’accord de Paris.

Le 9e sommet entre l’UE et la République de Corée a marqué le 55e anniversaire des relations diplomatiques entre les deux parties et ouvert la voie à un nouveau renforcement des liens bilatéraux. Les dirigeants ont discuté d’un certain nombre de questions pressantes d’intérêt mondial, et notamment des perspectives d’assurer durablement la paix et la sécurité dans une péninsule coréenne exempte d’armes nucléaires et de trouver une solution globale par la voie diplomatique, tout en mettant pleinement en œuvre les résolutions applicables du Conseil de sécurité des Nations unies.

L’UE soutient les efforts et les initiatives diplomatiques de la République de Corée, en particulier les trois sommets inter coréens et le sommet entre les États-Unis et la République populaire démocratique de Corée (RPDC) ainsi que la mise en œuvre de leurs résultats. L’UE considère le développement des relations inter coréennes, la dénucléarisation de la péninsule coréenne et l’établissement d’un régime pacifique sur ce territoire comme essentiels à la paix et à la sécurité, non seulement de l’Asie de l’Est, mais du monde entier. Dans ce contexte, l’UE a souligné qu’il était indispensable que la RPDC démantèle de manière complète, vérifiable et irréversible toutes ses armes nucléaires et autres armes de destruction massive, ses missiles balistiques et ses programmes et installations liés à ces armes.

CE

Check Also

Des milliers de voyageurs s’envolent sans leur bagage à l’aéroport de Zaventem

Ce matin, suite à un problème technique à l’aéroport de Zaventem, ce sont 1400 bagages …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
14 × 28 =