La peine de mort a été requise contre Abdessamad Ejjoud, un marchand ambulant de 25 ans considéré comme le cerveau du groupe et contre deux autres Marocains radicalisés. Les trois ont avoué leurs rôles respectifs dans l’exécution de Louisa Vesterager Jespersen, une étudiante danoise et de son amie norvégienne Maren Ueland qui campaient dans le Haut-Atlas (sud).

AFP