Home / Afrique / Crise humanitaire : Les autorités dénoncent un “business” de l’ONU au Kasaï

Crise humanitaire : Les autorités dénoncent un “business” de l’ONU au Kasaï

Dans la province du Kasaï, les autorités qualifient de “business” les actions de certaines agences de l’ONU quelques jours après la conférence de donateurs à Genève, qui a mobilisé 528 dollars en faveur de la crise humanitaire en RDC.

Le gouverneur du Kasaï Marc Manianga a dénoncé vendredi 20 avril le « business » des agences des Nations-Unies dans sa province qui, à l’instar du Kasaï-central et de Lomani  a été le théâtre des violences meurtrières impliquant soldats, policiers et miliciens entre 2016 et 2017.

“Au Kasaï, on dénombre  11.500 réfugiés mais le HCR est en train de construire 50 000 abris, ça à tout l’air d’un business”, a déclaré le gouverneur Manianga à l’issue d’une rencontre de quelques gouverneurs avec le vice-premier ministre en charge de l’intérieur et Sécurité Henri Mova Sakanyi.

Cet avis est largement partagé par  le gouvernement qui a refusé de participer à la conférence internationale des donateurs sur la situation humanitaire en RDC.

Les Nations-Unies  et ses agences ont estimé à 4,5 millions, le nombre de déplacés en RDC. Le gouvernement a rejeté ces statistiques affirmant avoir recensé plus de 230 000 déplacés sur l’ensemble du territoire national.

Le gouvernement avait estimé que la réponse des ONG au sujet de la situation humanitaire au pays est “ambiguë” et leur attitude alarmiste “décourage” les opérateurs économiques qui veulent investir en RDC.

Christine Tshibuyi

Check Also

Guinée :le nouveau bureau de l’AGEPI chez Martine Condé: « nous prenons acte aujourd’hui… »

Le tout nouveau président de l’Association guinéenne des éditeurs de la presse indépendante (AGEPI), Alpha …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
25 + 5 =