Home / E-Belgique / Débarquement des marines des États-Unis en Islande pendant la première phase de l’exercice Trident Juncture

Débarquement des marines des États-Unis en Islande pendant la première phase de l’exercice Trident Juncture

Le mercredi 17 octobre 2018, quelque 90 marines de la 24e unité du corps expéditionnaire des marines des États-Unis ont débarqué à Keflavik, marquant le lancement de la première phase de l’exercice Trident Juncture 2018 de l’OTAN en Islande. La phase principale de cet exercice démarrera en Norvège le 25 octobre. Arrivés à bord d’hélicoptères MV­22 Osprey et CH-53 Sea Stallion partis de l’USS Iwo Jima, les marines se sont entraînés à sécuriser l’aéroport et des infrastructures clés, en coopération avec la police islandaise.

La marine des États-Unis a également déployé à Keflavik deux P-8A Poséidon, des avions ultramodernes actuellement stationnés à la base de Sigonella, en Italie. Dans une allocution prononcée à l’Association Vardberg ce mardi, l’amiral James G. Foggo, qui dirige le Commandement allié des forces interarmées de Naples et les forces navales des États­Unis en Europe et en Afrique, a mis en évidence le rôle essentiel des P-8A dans les opérations de lutte anti-sous-marine. Il a précisé que ces avions étaient dotés de capacités de surveillance et de renseignement des plus performantes, une caractéristique importante pour l’OTAN dans l’Atlantique Nord.

Le ministre islandais des Affaires étrangères, M. Gudlaugur Thor Thordarson, et l’amiral Foggo ont donné un coup de projecteur sur le rôle essentiel de l’Islande au sein de l’Alliance. S’exprimant à une cérémonie de commémoration de la bataille de l’Atlantique à bord du navire de garde côtière islandais THOR, M. Thordarson a souligné l’importance « cruciale » que revêt « la libre circulation entre les deux rives de l’Atlantique ». Par ailleurs, l’amiral Foggo a évoqué la position stratégique de l’Islande, et il a remercié ce pays pour son « engagement indéfectible » envers les Alliés.

Trident Juncture 2018 est le plus grand exercice organisé par l’OTAN depuis de nombreuses années. Il rassemble quelque 50 000 soldats issus des 29 pays de l’Alliance, ainsi que de Finlande et de Suède, pays partenaires, et il mobilisera environ 65 navires, 150 aéronefs et 10 000 véhicules.

OTAN

Check Also

OTAN : Réunion des conseillers pour la sécurité nationale

Les conseillers pour la sécurité nationale des pays de l’OTAN, et d’autres responsables de haut …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
22 × 29 =