Home / E-Belgique / LES REPRÉSENTANTS DES CULTES ONT RENCONTRÉ LE PREMIER MINISTRE BELGE

LES REPRÉSENTANTS DES CULTES ONT RENCONTRÉ LE PREMIER MINISTRE BELGE

Le mercredi 13 juin 2018, Mehmet Üstün et Salah Echallaoui, respectivement président et vice-Président de l’exécutif des musulmans de Belgique, ont reçu le premier ministre, m. Charles Michel et le ministre de la justice, m. Koen Geens rencontre avec les représentants des autres cultes reconnus et laïcité.

Au cours de cette rencontre, une déclaration commune a été faite, qui a notamment souligné le principe d’indépendance des cultes et des organisations non philosophiques vis-à-vis de l’état et la prévention du financement depuis l’étranger.

La déclaration complète :

Conformément à l’article 21, alinéa 21 er, de la constitution portant le principe de l’indépendance des cultes et des organisations philosophiques non confessionnelles à l’égard de l’Etat, il existe une autonomie mutuelle.
Sur la base de ce principe, chacun des cultes reconnus et le conseil central laïque délèguent leurs propres règles de fonctionnement.

Les organes représentatifs des cultes reconnus et les organisations de cultes organisées déclarent les financements directement ou indirectement à partir de l’étranger qui pourraient porter atteinte à leur indépendance et s’engagent à tout mettre en oeuvre pour assurer la transparence et l’intégrité des finances publiques. Assurer les flux au sein des entités composant l’organisation.

Dans ce cadre, le ministre de la justice et les organes représentatifs des cultes reconnus et les organisations de cultes organisées déclarent qu’ils :

1. S’engager à coopérer afin d’harmoniser leurs règles internes en matière de gestion des flux financiers à partir de l’étranger conformément à la législation applicable en Belgique, en établissant une charte de bonne gestion ;

2.) encourager les entités internes des cultes reconnus et les associations de cultes organisées à créer une personne morale telle qu’une asbl, une association D’experts, une fondation privée ou une fondation d’intérêt public et pour organiser la formation comptable pour leurs administrateurs ;

3.) les demandes d’agrément des communautés locales introduites par les organes représentatifs en vue de leur reconnaissance par les autorités civiles compétentes et les accompagner sur le plan administratif et comptable dans le cadre de la gestion des organismes publics qui S’y rapportent ;

4. Organiser une formation adaptée pour les ministres des différents cultes reconnus et pour les délégués du conseil central laïque en ce qui concerne les règles comptables et les pratiques en matière de bonne gestion comptable ;

5.) poursuivre la concertation entre eux et avec les autres autorités civiles concernées et intensifier les consultations ;

6. Donner un mandat à un groupe de travail pour mettre en œuvre les points contenus dans la déclaration et faire rapport annuellement au conseil.

Source : EMB

Check Also

Patrouille de routine de l’OTAN en mer Noire

Le deuxième groupe maritime de l’OTAN (SNMG2) est arrivé ce 03 juillet 2019 en mer …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
26 − 4 =