Home / Europe / François Hollande lâché par les siens

François Hollande lâché par les siens

On pensait le camp des « hollandais » soudé, et l’ancien chef de l’Etat et Bernard Cazeneuve toujours soutenus. Mais après les européennes, la « stratégie du recours » semble faire douter même les fidèles Stéphane Le Foll et François Rebsamen.

parlementaires ou des caciques socialistes.

L’alternance n’attendrait qu’un homme d’Etat à gauche, susurrent-ils, et chacun pense pouvoir l’être. Depuis quelques semaines, cependant, le camp des « hollandais » commence à hésiter. Il y a comme un vent de dispersion qui souffle parmi ces grognards qu’on pensait soudés, fiers du quinquennat passé et prêts à se mettre en branle derrière leur chef.

Tandis que le Parti socialiste (PS) prenait ses distances, l’ancien président et son premier ministre jouaient depuis des mois leur partition, sans trop s’avancer, prétendant vouloir seulement « se rendre utiles ».

Leurs amis se chargeant de transformer leur volonté en espoir : il y aurait une fenêtre de tir après les élections européennes pour se positionner, croyaient-ils, le temps que la stratégie d’alliance avec Raphaël Glucksmann, chère au premier secrétaire Olivier Faure, aille s’échouer sur le mur des 5 %, seuil en deçà duquel il n’était pas possible d’envoyer des élus au Parlement européen. Après le 26 mai, ils pourraient alors agir, sûrs que les leurs se rangeraient derrière eux.

Source : Le Monde.fr

Check Also

Charles Michel désigné président du Conseil européen

Le Premier ministre belge a été élu mardi soir par ses homologues européens pour présider …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
13 + 28 =