Home / Afrique / MALI LA TOURNEE DU PREMIER MINISTRE BOUBOU CISSÉ DANS LE CENTRE DU PAYS

MALI LA TOURNEE DU PREMIER MINISTRE BOUBOU CISSÉ DANS LE CENTRE DU PAYS

LA SOLUTION A LA CRISE MALIENNE PASSE PAR L‘IMPLICATION EFFECTIVE DE TOUS LES ACTEURS : LE CREDO DE M. CISSE AFIN DE RELEVER LE DEFI SECURITAIRE

Les Maliens l’attendaient sur le terrain. Et il y était. Pendant cinq jours, du 2 au 7 juillet, le Premier Ministre, Boubou Cissé a fait une tournée dans le Centre du Mali, l’épicentre de la tragédie malienne,  dangereuse déjà pour l’unité du pays.
Dans cette partie du Mali, les populations sont fréquemment massacrées par les groupes ARMÉS djihadistes ou autres. Les affrontements meurtriers
intercommunautaires dont pense qu’ils sont téléguidés endeuillent des villages. Ajouter à ces drames des DISETTES récurrentes. Inutile de reprendre les chiffres ! Dans ce contexte, après la démission Boubèye Maïga sous la pression de la rue, mais surtout des religieux, la nomination au poste de Premier Ministre de Boubou Cissé a été vue telle une mission pour sauver son pays de l’effondrement.

M. Cissé a pu dire qu’il n’était pas le Messie en prenant la mesure de cette attente, lors de la signature de l’accord politique avant la formation de son gouvernement. Et il a dit encore : « je prends la suite comme vous le savez dans un moment où le pays traverse des épreuves et des défis qui sont tout aussi
importants que complexes.» En cinq jours dans sept localités du Centre c’est-à-dire sur le terrain M. Cissé a multiplié des contacts, avec tous les acteurs et les populations, innovant ainsi dans la recherche des solutions à la crise
MALIENNE. Sa méthode pour relever le défi sécuritaire, c’est l’implication effective des toutes les communautés.
On est y arrivera qu’en se faisant confiance, et en parlant avec les vrais acteurs. Les leaders de ces communautés, eux qui ont une influence avérée sur les peuples, peuvent également jouer un rôle dans l’apaisement des tensions.

Le Premier Ministre Cissé, dans ce sens, au cours de cette tournée, a sollicité leur contribution afin de ramener la paix au Mali. Tout ceci veut dire fédérer les Maliens, en d’autres termes, jeter les ponts entre la Majorité et l’Opposition, sans oublier les religieux.
On peut se rappeler aussi ces mots de M. Cissé : l’ennemi se nourrit de nos divisions et de nos intérêts partisans…
La crise malienne étant multidimensionnelle, le chef du gouvernement a encore innové en distribuant des tonnes des céréales aux populations des localités visitées. L’insécurité alimentaire a-t-il ainsi compris
étant l’une des sources des tensions entre les communautés. Avant de quitter Mopti, le Premier Ministre a annoncé l’envoi des renforts dans la région. 3.600
hommes y seront déployés, déjà, 1500 sont déjà en œuvre dans le Centre du Pays.
Avec cette implication originale du Premier Ministre, il y a lieu de penser qu’on va dans la bonne direction
dans la quête des voies et moyens afin de mettre un terme à la situation malienne qui cause tant de souffrance au pays, et menace de surcroît sa stabilité.

Jean Boole

Check Also

Guinée/Débat sur la nouvelle constitution en guinée :  Aliou Barry accuse Hadja Rabiatou Serah Diallo d’etre au côté du pouvoir  et non du droit

Aliou Barry activiste des droits de l’homme, expert spécialiste des questions de défense et de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
36 ⁄ 18 =