mercredi , septembre 18 2019
Home / Afrique / Modification de la constitution: Ufr invite l’armée à choisir entre le peuple et quarante personnes qui dilapident les biens de l’État

Modification de la constitution: Ufr invite l’armée à choisir entre le peuple et quarante personnes qui dilapident les biens de l’État

A l’occasion de l’Assemblée Générale de l’Union des Forces Républicaines(Ufr), le samedi 8 juin 2019, le secrétaire général du bureau exécutif de l’UFR à indexer en toute première ligne le ministre de la défense Nationale Mohamed Diane, pour « le coup d’État constitutionnel en République de Guinée ».

Dans son intervention le secrétaire excultif de l’UFR Saikou Yaya Barry, a expliqué les raisons d’avoir citer le nom du ministre de la défense avec insistance : << j’ai cité particulièrement Mohamed Diane, parce qu’il est le ministre de la defense nationale raison pour laquelle je l’ai citer. il a été au nom du RPG-arc-en-ciel faire une déclaration au siège d’un parti politique ce qui est très grave. Parce que ça présage des difficultés, Parce qu’il aura des tensions, il y a des gens qui vont s’opposer à ce projet machiavélique et lui étant ministre de la défense gérant de l’administration militaire, première responsable des forces sécurités . S’il est impliqué à ce niveau il faudrait bien alerté la communauté internationale sur ce état de fait que l’armée est sensé de protéger les citoyens >>.

Selon lui, l’armée est le garant protecteur des citoyens guinéens, protège le territoire national et protège la constitution guinéenne.<<Quand on parle aujourd’hui des institutions de la république à savoir le Président de la République, de l’Assemblée nationale, de la cour suprême. Ceux qui protègent cela c’est l’armée qui est le premier protecteur de la constitution guinéenne. C’est pourquoi j’ai lancé un appel aux forces de défense et de sécurité de protéger la constitution et les citoyens guinéens >>.

Poursuivant son intervention le député de l’ufr a fait savoir que, cette volonté manifeste de violer la constitution ou de détruire . » Les forces de sécurités ont à choisir entre la population qui s’oppose à une nouvelle constitution et quarante personnes qui dilapident les biens de l’État, qui veulent le pouvoir pour une seule personne, un seul homme au détriment des 12millions de guinéens c’est à eux de peser la balance », souligne Saikou Yaya Barry.

Zeze Enema Guilavogui

Check Also

Guinee / Éducation : Les stages intensifs, une école pour rehausser le niveau des élèves 

Le coordinateur des stages intensifs, Bernard Pevé Beavogui, organisés à l’Institut Supérieur des Sciences de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
28 + 1 =