Home / E-Belgique / NATO : Approbation des budgets civil et militaire 2019 et poursuite de l’adaptation

NATO : Approbation des budgets civil et militaire 2019 et poursuite de l’adaptation

À une réunion du Conseil de l’Atlantique Nord tenue ce mardi (18 décembre 2018), les pays de l’Alliance ont approuvé les budgets civil et militaire 2019 à hauteur de 250,5 millions d’euros et de 1,395 milliards d’euros respectivement. Tous les pays membres de l’OTAN contribuent à ces budgets selon une formule de partage des coûts agréée, basée sur le revenu national brut. Confrontée à un environnement de sécurité devenu plus exigeant, l’OTAN poursuit son adaptation, notamment par la modernisation de sa structure de commandement et par la revue des fonctions au siège de l’Organisation, à Bruxelles.

Le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, s’est félicité de l’approbation des budgets : « Le monde évolue, et l’OTAN évolue avec lui. Les Alliés investissent afin que l’OTAN puisse faire face aux problèmes de notre époque, parmi lesquels les cybermenaces et les menaces hybrides, une Russie plus assertive et l’instabilité régnant au Moyen-Orient et en Afrique du Nord. L’OTAN est déterminée à faire en sorte que la sécurité des populations de ses pays membres continue d’être assurée d’une manière efficace et financièrement responsable », a-t-il déclaré.

Le budget civil couvre les dépenses de personnel, les dépenses de fonctionnement ainsi que les dépenses liées aux programmes du Secrétariat international. Le budget civil 2019 est supérieur de 1,9 % à celui de 2018 et comprend des crédits pour la revue des fonctions du siège de l’Organisation. Cette revue prévoit des mesures visant à renforcer les capacités de renseignement de l’OTAN, à anticiper les cybermenaces et les menaces hybrides et à établir des plans pour y faire face, à améliorer la manière dont l’Alliance de sert des données recueillies comme moyen stratégique, à intensifier la coopération avec les partenaires dans le domaine de la défense, ainsi qu’à mettre davantage l’accent sur le programme pour les femmes, la paix et la sécurité. Afin que ces mesures puissent être mises en œuvre, l’OTAN va créer trente nouveaux postes en 2019.

Le budget militaire couvre les dépenses d’exploitation des quartiers généraux de la structure de commandement de l’OTAN ainsi que les programmes, missions et opérations menés dans le monde. Le budget militaire 2019 est supérieur de 7,2 % à celui de 2018. Il comprend les crédits nécessaires pour la structure de commandement, qui fait actuellement l’objet d’adaptations, notamment la création d’un nouveau commandement pour l’Atlantique, à Norfolk  (Virginie), chargé d’assurer la disponibilité de lignes de communication maritimes entre l’Europe et l’Amérique du Nord,  et d’un nouveau commandement, à Ulm (Allemagne), chargé d’améliorer les mouvements de troupes et de matériels en Europe. En juillet, les dirigeants des pays de l’Alliance ont décidé d’accroître l’effectif de la structure de commandement de 1 200 personnes, un processus qui s’étalera sur trois ans environ.

En 2019, un montant de 273,2 millions d’euros à charge du budget militaire servira à financer les opérations et missions de l’OTAN, parmi lesquelles la mission Resolute Support en Afghanistan, l’opération de soutien de la paix menée par la KFOR au Kosovo et la nouvelle mission OTAN de formation en Iraq, lancée au sommet de Bruxelles en juillet 2018. Une dotation séparée de 262 millions d’euros couvrira les dépenses d’exploitation et de soutien des avions de surveillance AWACS de l’OTAN, qui ont notamment pour mission de survoler l’Europe de l’est et d’appuyer la coalition internationale contre l’EIIL.

L’Alliance dispose, en plus des budgets civil et militaire, d’une troisième source de financement commun : le programme OTAN d’investissement au service de la sécurité (NSIP). Ce programme, dont le plafond a été fixé à 700 millions d’euros pour 2019, sert à financer de gros investissements (travaux de construction ou mise en place de systèmes de commandement et de contrôle).

Check Also

Déclaration du secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, à la suite de conversations avec Aleksandar Vučić, président de la Serbie, et Ramush Haradinaj, du Kosovo

Aujourd’hui, j’ai appelé le président Vučić et M. Haradinaj pour les informer des conclusions de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
34 ⁄ 17 =