Home / Europe / Présidence roumaine du Conseil de l’UE : les attentes des députés roumains

Présidence roumaine du Conseil de l’UE : les attentes des députés roumains

Pour ses six mois de présidence, la Roumanie s’est fixé les priorités suivantes :

  • stimuler la croissance
  • améliorer la compétitivité
  • renforcer la sécurité intérieure
  • promouvoir les valeurs européennes telles que la démocratie, la liberté et le respect de la dignité humaine dans l’UE et dans le monde
  • lutter contre le racisme, la xénophobie, l’antisémitisme, l’intolérance et le populisme

Durant la présidence roumaine du Conseil de l’Union européenne, l’UE devra aussi traiter les négociations concernant le prochain cadre financier pluriannuel (le budget de l’UE pour les années 2021-2027) et le Brexit.

Le 9 mai, la Roumanie accueillera un sommet informel du Conseil européen à Sibiu. Les chefs d’État et de gouvernement des États membres discuteront du futur de l’UE. Il s’agira de leur première rencontre suite au retrait du Royaume-Uni, et de la dernière rencontre avant les élections européennes (entre le 23 et le 26 mai selon les États membres).

Les attentes des députés

Le vice-président du groupe du parti populaire européen, Marian-Jean Marinescu, a déclaré : « La présidence roumaine correspond à un moment fort de l’agenda européen : migration, Brexit, budget à long-terme… et bien sûr la définition du futur de l’Union européenne. Je pense que les négociations des perspectives financières pluriannuelles seront un test tant pour la Roumanie que pour l’Union européenne. Redéfinir le futur de la communauté européenne exige une transposition concrète en terme de mesures et de financement. »

« J’espère un accord sur une vision pour l’Europe, une vision qui exclut l’idée d’une Europe à deux ou plusieurs vitesses qui créerait des tensions qui pourraient endommager le projet européen. C’est pourquoi je souhaite croire que le sommet à Sibiu aboutira à une vision dont la solidarité et l’unité seront les piliers. Je pense qu’un accord sur le budget sera trouvé lors du sommet. Il est très probable que l’accord sur le Brexit soit aussi confirmé lors de cette rencontre, pendant laquelle une décision plus pragmatique devra être prise en matière de politique d’élargissement vers les Balkans occidentaux et de partenariat oriental » affirme Victor Bostinaru, vice-président du groupe des socialistes et démocrates.

Laurentiu Rebega, du groupe des conservateurs et réformistes européens, souhaite en premier lieu que les trois sujets principaux – perspectives financières pluriannuelles, Brexit et élections européennes – soient gérés de manière active et intelligente. M. Rebega aimerait aussi que la Roumanie relance des projets en matière de cohésion sociale, ce qui renforcerait la confiance et les espoirs de tous les citoyens européens.

Norica Nicolai, vice-présidente du groupe des libéraux et démocrates européens, a déclaré : « La première présidence tournante de la Roumanie arrive malheureusement à un moment difficile pour l’UE et pour mon pays. Le Brexit et le budget à long terme marqueront le futur de l’Union européenne. Dans un contexte de montée des populismes et des extrémismes en Europe, j’espère que la Roumanie renforcera les valeurs pro-Européennes. J’ai confiance en la capacité de la Roumanie à gérer cette présidence et je soutiendrai politiquement les efforts pour finaliser l’adoption de la législation. »

Check Also

Tanja Fajon : « Si nous perdons Schengen, nous perdons le projet européen »

Des contrôles temporaires aux frontières de Schengen ont été prolongés durant plus de trois ans. …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
25 × 15 =