Home / Afrique / Troisième mandat: Dr. Sekou Kouresy Condé demande la mise en place d’un organe consultatif

Troisième mandat: Dr. Sekou Kouresy Condé demande la mise en place d’un organe consultatif

Le président de l’Alliance  pour le Renouveau National( ARENA), Dr. Sekou  Koureissy Condé , a animé une conférence de presse ce jeudi 23 mai 2019, à conakry, sous le thème :« la problématique de la nouvelle constitution en Guinée: mythe et réalité».

accompagné par des membres de son parti, l’ex- médiateur de la République a fait savoir devant un parter de journalistes que, l’objectif de cette sortie médiatique a pour but de donner la position de son parti ARENA par rapport à la constitution guinéenne.

«Nous avons attendu la déclaration de la mouvance présidentielle, portant sur l’iminance de la présentation de l’introduction d’une nouvelle constitution en République de Guinée. Et, tant qu’on n’était pas arrivée à ce niveau notre parti ARENA s’était imposé un devoir de réserve. Parce que le débat n’avait pas réellement commencé. A partir du moment où le débat a commencé et compte ténu du faite que c’est n’est pas un parti politique qui doit nous présenter,nous notre constitution.le parti politique n’a exprimé que son souhait, il appartient aux autres partis politiques de s’exprimer sur ce qui est l’actualité nationale et qui est une questionc
d’intérêt nationale. Donc, nous avons clairifier la position de notre parti . Nous avons dit trois choses la première chose concerne le référendum ou l’organisation d’un référendum ou l’option d’un référendaire et si le président de la république  voulait présenter ou faire adopter une nouvelle constitution. Nous avons dit effectivement le président de la république a le droit d’organiser un référendum et quevc ceci est inattaquable. je parle du droit c’est la constitution nationale de la troisième République du mois de mai 2010 qui fait foi. je ne suis pas en train de dire, je suis supporté animateur d’une nouvelle constitution. je suis en train de dire que l’initiative d’un référendum appartient effectivement à un président au président de la république . Parce qu’il est détenteur d’une parcelle de la souveraineté nationale », déclare le president du parti ARENA.

poursuivant son intervention, Dr. Sekou Koureisu Condé, a dit: « lorsqu’un président de transition est placé  ou un président par intérim, il n’a pas autorité à organiser un référendum. Le référendum est un outil exclusif entre les mains d’un président de la République légitimement, légalement, politiquement, démocratiquement élu».

plus loin le premier responsable de cette formation politique à demander la mise en place d’un organe consultatif, inclusif rapidement pour éviter les dérapages, les passions, la violence disait aux guinéens et guinéennes:« vos représentants au niveau d’un organe consultatif ce sont l’Assemblée ont étudié, élaboré, adopté une nouvelle formule, un nouveau format de constitution dont  voici le contenu et je dis ARENA à des propositions à faire dans ce sens. parce que nous recommandons la mise en place des régimes parlementaires en République de Guinée», precise l’ex-mediataire de la République .

Pour conclure Dr. Koureisy Condé a dit :« Nous sommes contre un troisième mandat et que la question ne se posait pas à nôtre niveau ».

Zeze Enema Guilavogui

Check Also

Guinée : Un mort, des blessés graves et des arrestations dans un affrontement à n’zerekore

La marche supposée pacifique du front national pour la défense de la constitution (FNDC) en …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
16 × 1 =